Laurent Dervieux

« L’Andalzon, c’est un mental incroyable : calme, intelligent, proche de l’homme et respectueux. Et c’est aussi unemorphologie équilibrée, souple et puissante. Au final, le monter, l’atteler et vivre à ses côtés est véritablement un plaisir de tous les instants.

Notre premier contact avec l’Andalzon se fit grâce à Julie Liguori, qui nous contacta pour le débourrage à l’attelage de Charly de Val Castel.

Après nous avoir exposé son projet, parfaitement construit et cohérent, nous avons accueilli Charly pour son débourrage.

Et là, ce fut LA rencontre ! Rencontre tout d’abord d’un couple de passionné, sérieux et motivé par la construction, le développement et la progression de leurs 2 Andalzons en dressage et attelage: Charly et Elaia. Mais aussi une rencontre avec un cheval à nos yeux exceptionnel. Déjà par ses indéniables qualités esthétiques : robe Isabelle charbonné, regard doux et intelligent, morphologie parfaitement équilibrée, on est tombé sous le charme au premier coup d’œil.

Ensuite par ses qualités physiques indéniables : des allures souples et amples, un excellent équilibre naturel, une cadence déjà posée et régulière, une très belle sortie d’encolure, de bons aplombs, de la force … je crois que je cherche encore les défauts, en vain.

Enfin, et je dirais peut-être surtout, un mental exceptionnel ! Vraiment gentil et proche de l’humain,Charly se révéla curieux, confiant, intelligent, avec une volonté permanente à comprendre et à chercher les réponses à nos demandes.

Le débourrage à l’attelage fut une sorte de simple formalité pour Charly. Toujours sérieux et attentif, il a abordé chacune des étapes avec cette curiosité incroyable et cette confiance en nous, qui permit d’arriver à un résultat de qualité, et à sa labellisation Attelage en concours Jeune Cheval 1 ère année. S’en suivit la rencontre avec Cécile et sa famille, et la visite de l’élevage. Nous avons pu prendre alors la pleine mesure de la qualité de cet élevage, du travail de sélection, mais aussi d’éducation des chevaux, sentir l’amour que Cécile porte à chacun d’entre eux, et donc comprendre l’origine de l’ensemble des qualités des Andalzons.

Nous avons la chance depuis de travailler chez nous 2 autres Andalzons : Daëlle et Diomène, qui possèdent exactement les mêmes qualités que Charly, preuve s’il en était besoin que l’Andalzon est bel et bien aujourd’hui un cheval aux qualités et au mental parfaitement établi.

Pour conclure, je dirais qu’avoir un Andalzon, c’est s’assurer d’avoir un fantastique compagnon de vie et de travail, polyvalent et de qualité. »